Contactez-Nous

Si vous souhaitez apporter votre aide en tant que bénévole, sponsor officiel, partenaire ou tout simplement si vous désirez discuter avec nous n'hésitez pas à nous envoyer un message. Nous y répondrons rapidement et avec le sourire :)

 

Programme de développement

L’année 2016 est l’année qui marque une réelle avancée que ce soit d’un point de vue organisation interne ou bien sur notre productivité globale. Au mois de Mars nous avons fini la nouvelle identité de l’assocation, qui auparavant n’en avait pas, nous avons également refait notre site internet de A à Z car nous considerons qu’il nous faut un maximum de professionalisme afin de pouvoir par la suite concrétiser des projets plus grands et de venir davantage en aide aux enfants défavorisés de Madagascar. Nous avons également décidé d’une nouvelle technique de communication, ce qui nous as permis de présenter au plus grand nombre le centre d’accueil, les enfants,  l’hôpital ainsi que l’île de Madagascar. Cette visibilité plus importante nous a amenée à créer de nouveaux partenariats, notamment avec la https://actionmadagascar.ch/fr/qui oeuvre principalement sur le Centre Médico Chirurgical d’Ambanja, où les enfants du centre que nous aidons sont hospitalisés. Grâce au président d’Action Madagascar, Cédric Schaller, nous sommes rentrés en contact avec Jéromine Jirono, présidente du comité de direction du centre hospitalier. Le Lundi 22 Août, lors de notre déplacement sur Madagascar, nous avons eu l’honneur de rencontrer ce comité de direction. A la suite de notre réunion avec Jéromine Jirono, Docteur Fidélis Randrianambinina, Docteur José Mamy, Docteur José Andrianantenaina et Docteur Michael Claudin Ankiro, nous avons eu confirmation que notre aide était nécessaire. Nous allons donc désormais travailler main dans la main avec eux afin d’améliorer notre action. A noter que le 6 Octobre, Handigascar sera présent à la réunion organisée par les Capucins à Rome, qui réunira toutes les organisations venant en aide au CMC. Cela nous permettra de coordonner nos projets et d’établir de nouvelles relations de confiance.

Nous avons fait une levée de fonds via une plateforme de crowdfunding avec le but de rénover le centre pendant notre séjour. Nous avons dépassé l’objectif initial et avons collecté 2100€. Aujourd’hui, les enfants vivent dans une maison saine et sans danger. D'ici à 2018 nous souhaitons agrandir l'établissement afin qu'il puisse accueillir plus de Soeurs et de bénévoles de telle sorte que les enfants soient mieux gérés, que la scolarisation soit mieux appréhendée. Plus de responsables sur place permettrait aux personnes en charge de la rééducation de s'y consacrer pleinement. 

Durant ces deux semaines passées à Nosy Be, nous avons également rencontrer de Tiana, la directrice de l’école La Racine, dans laquelle sont scolarisés les enfants du centre Stella Maria lorsque les fonds sont suffisants. En visitant les locaux, nous avons pu remarquer que ces derniers étaient refaits à neuf mais qu’il n’y avait aucun manuel scolaire et ce pour aucune classe. Il devient donc difficile pour les enseignants de partager leur savoir aux plus jeunes générations. Nous prévoyons sur les mois à venir de fournir des manuels scolaires, des manuels pour enseignant, ainsi que des livres pour constituer une bibliothèque. 

Les enfants sont scolarisés lorsque les fonds sont suffisants, cependant cela est chose rare. Durant l’année 2015, seuls deux enfants du centre Stella Maria ont pu être scolarisés à La Racine. Que se passe t-il pour les autres? Les soeurs doivent alors prendre en charge l’éducation des petits pensionnaires. Mais faute d’effectif, il n’y a en général pas assez de temps pour que «l’école à la maison» soit faite quotidiennement. En parallèle il faut s’occuper du maintien du centre, de la cuisine, des rééducations de chacun, des problèmes entre les enfants, de la toilette... Nous avons donc en tête de créer un système de parrainage afin que ces enfants se voient offrir l’accès à l’éducation, au savoir mais aussi à une vie sociale, car à Madagascar, le handicap est source majeure de l’exclusion sociale. Nous avons eu la chance de rencontrer la fondatrice de l’association ACAM et nous espérons créer un partenariat important avec eux. D’une part car ils sont experts en parrainage d’enfants quant à la scolarisation mais également car nous partageons les mêmes valeurs et objectifs: l’apprentissage, la réinsertion, l’accès au soins médicaux, l’apport de matériel scolaire et médical, le support d’actions culturelles... En bref: l’amélioration des conditions de vie des habitants de Madagascar.